De nouveaux développements tragiques à l'école St. Thomas

Publié le 17 février 2022 à 12h39
PAR

La semaine passée, nous vous avions informés sur Dernière heures Québec qu'un jeune de 16 ans faisait face à plusieurs chefs d'accusation, soit un chef de possession d'armes, deux chefs de voies de fait graves, ainsi que deux chefs de complot pour meurtre.

C'est à Pointe-Claire que l'altercation s'était produite entre deux groupes d'adolescents. Ces derniers venaient de deux écoles secondaires anglophones différentes, soit celle de John Rennie et celle de St. Thomas.

C'est avec grande tristesse que nous apprenons que les chefs d'accusation viennent de changer. Cela est du au fait qu'une des victimes est décédée suite à ses blessures. Effectivement, deux jours après les événements, Lucas Gaudet, âgé de seulement 16 ans lui aussi, est mort à l'hôpital.

C'est donc maintenant de meurtre au second degré qu'est accusé l'adolescent, pour avoir causé le décès de Lucas Gaudet. De plus, il sera accusé d'un chef de tentative de meurtre pour les blessures causées à un autre jeune.


Selon l'avocat du jeune homme, Tom Pentefountas, ce dernier est en choc:

« On vient d'atteindre un autre niveau de gravité, et il va falloir vivre avec. »

Pour conclure, l'enquête sur la possible remise en liberté de l'adolescent est reportée au premier mars, suite aux développements de l'affaire.

Source : La Presse
10 dernières chroniques
pub