La police enquête sur la production de milliers de faux passeports vaccinaux

Publié le 20 janvier 2022 à 8h47
PAR E. DESCOTEAUX
Le gouvernement du Québec et l'UPAC mènent présentement des enquêtes au sujet de la production de milliers de fausses preuves vaccinales, confectionnées par des employés du réseau de la santé.

S'il n'est pas question ici d'un vaste réseau organisé de production de faux passeports vaccinaux, l'UPAC, par le biais de son porte-parole Mathieu Galarneau, a tout de même annoncé ceci : « Nous recevons un très grand nombre de dénonciations qui nous amènent à ouvrir un très grand nombre d'enquêtes et nous mettons toutes les ressources nécessaires pour que ces enquêtes portent fruit. C'est une priorité du commissaire en ce moment, car ça touche à la santé des citoyens. Ce qu'on souhaite, c'est que les gens qui ont constaté l'usage ou la fabrication de faux passeports vaccinaux nous appellent ».

De son côté, le gouvernement a confirmé avoir eu « écho de rumeurs concernant la fabrication et l'utilisation de faux passeports vaccinaux à l'automne dernier », ajoutant ensuite que peu de commentaires seraient faits à ce sujet pour ne pas nuire au travail des policiers.

Malgré le secret des enquêtes, certaines affaires ont pourtant déjà commencé à être divulguées dans les médias, dont notamment une affaire où un ancien employé d'un centre de vaccination de Montréal, avait avoué avoir reçu 60 000$ pour produire de fausses preuves vaccinales.


Crédit : La Presse
10 dernières chroniques
pub