La police fait une macabre découverte au domicile d'une militante anti-avortement

Publié le 2 avril 2022 à 17h32
PAR

Jeudi dernier, le service de police de Washington a découvert, lors de la fouille d'un domicile, cinq foetus.

La maison en question appartient à Lauren Handy, une femme bien connue aux États-Unis pour son militantisme anti-avortement.

Le motif initial de la visite du domicile de madame Handy était une plainte quant à la présence potentielle d'un matériau pouvant causer un « risque biologique ».

Le service de police a confirmé que les foetus ont été transportés par le légiste en chef pour examinations.


Nathan Baca, un journaliste travaillant pour la chaîne télévisée locale WUSA9, a publié un message sur Twitter dans lequel il explique avoir demandé à Lauren Handy, alors qu'elle attendait à l'extérieur de sa demeure pendant les fouilles des policiers, ce que ces derniers trouveraient à l'intérieur de celle-ci. Madame Handy lui aurait alors rapporté des propos assez préoccupants qui donnent froid dans le dos.

« Les gens vont paniquer quand ils le sauront. »

Des informations ont également été divulguées quant au fait que Lauren Handy aurait par le passé subi de nombreuses arrestations pour divers motifs.

Le département de la Justice des États-Unis a annoncé avoir déposé des accusations fédérales à l'encontre de Lauren Handy. De même, huit autres personnes qui s'étaient barricadées dans une clinique médicale, en 2020, font l'objet d'accusations. Ces dernières, avec l'aide de madame Handy, auraient comploté pour empêcher les traitements à l'intérieur de cette clinique d'avortement.

Le département de la Justice mentionne d'ailleurs que Lauren Handy était celle qui menait les opérations de cet acte militant.

Source : Ayoye!
10 dernières chroniques