Le conducteur de Zamboni des Red Wings de Détroit a été congédié pour avoir uriné entre deux surfaceuses

Publié le 20 avril 2022 à 21h25
PAR

Cette histoire qui peut sembler assez abracadabrante fait présentement le tour du Web.

Le conducteur de Zamboni des Red Wings de Détroit, Al Sobotka, qui travaillait pour l'organisation depuis 51 ans, a été congédié en février dernier pour avoir uriné entre deux surfaceuses, selon ce qu'a appris le Detroit Free Press.

Il faut d'abord savoir que l'homme de 68 ans a récemment reçu un diagnostic d'hypertrophie bénigne de la prostate, ce qui procure chez lui un besoin fréquent et même incontrôlable d'uriner.

L'événement qui a causé son renvoi s'est produit lors de la partie du 2 février. Après avoir passé la surfaceuse sur la patinoire, Al Sobotka a garé sa Zamboni, puis il a ressenti une soudaine envie d'uriner. Constatant qu'il n'y avait pas de toilettes à proximité, il a fait ses besoins dans un drain qui était situé entre deux engins pour nettoyer la glace. Cependant, un autre employé l'a aperçu, puis a dénoncé son geste à la direction.


Deux jours après l'incident, l'équipe des ressources humaines de l'organisation des Red Wings a convoqué Al Sobotka pour lui administrer une suspension. Puis, le 17 février, il lui a été annoncé qu'il était congédié.

Mais, l'histoire ne s'est pas terminée ainsi, puisque l'homme et ses avocats ont déposé une poursuite à l'encontre de l'organisation des Red Wings de Détroit. Selon le document officiel et des informations recueillies par ClickOnDetroit, les poursuivants contestent la décision, puisqu'il est reproché à l'équipe d'avoir congédié leur employé en raison de son âge et de son état de santé, plutôt qu'en raison d'une erreur de jugement de sa part, tel qu'il est prétendu.

De même, les avocats expliquent que l'homme qui est à l'emploi de l'équipe depuis fort longtemps n'a raté qu'un seul jour de travail depuis ses débuts pour des problèmes de santé. Ils plaident aussi qu'il est un véritable modèle pour la communauté. Le nom de la mascotte de l'équipe, une pieuvre dénommée Al, a été nommé ainsi en l'honneur du conducteur de surfaceuse.

Finalement, les avocats d'Al dénoncent une importante perte financière, énormément d'humiliation, ainsi qu'une grande détresse physique et mentale pour leur client. Ils souhaitent ainsi un important dédommagement financier avec, en prime, un retour à l'emploi pour Al Sobotka.

Source : BalleCourbe.ca
10 dernières chroniques
pub