Le premier ministre du Canada sort de son mutisme

Publié le 10 février 2022 à 8h39
PAR

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a décidé de finalement s'exprimer, hier matin, sur les manifestations contre les mesures sanitaires du « Convoi de la liberté » à Ottawa.

Sans offrir de solution, la sortie plutôt molle du premier ministre a surtout servi à renvoyer le problème aux députés de l'Assemblée nationale, leur demandant de « tout faire pour [...] mettre un terme » aux manifestations.

Heureusement, Justin Trudeau a au moins condamné les gestes posés par les manifestants : « Les blocages, les manifestations illégales sont inacceptables. [Ils ont] un impact négatif pour nos commerces, nos manufacturiers. [...] Nous devons tout faire pour y mettre un terme. »

De plus, un « Convoi de la liberté » bloque aussi, depuis 3 jours, le pont Ambassador. Ce pont relie la ville de Windsor au Canada à Détroit aux États-Unis.


Le porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki, a affirmé que « le blocage met en danger les chaînes d'approvisionnement, l'industrie automobile, parce que ce pont est un canal clé. »

De plus, Jen Psaki a souligné que le pont Ambassador est nécessaire au bon fonctionnement des hôpitaux américains.

Puis, le ministre de la Protection civile, Bill Blair, a commenté que « l'interruption de la circulation des biens et des services essentiels sur le pont Ambassador a déjà des conséquences énormes sur l'industrie et les travailleurs canadiens. »

Source : Ayoye!
10 dernières chroniques