Plus de mesures sanitaires pour les voyageurs rentrant au pays

Publié le 22 septembre 2022 à 20h57
PAR GABRIEL LANDRY

Le 30 septembre, les trois mesures sanitaires en place dans les aéroports du pays seront abandonnées. Ces mesures sont les tests aléatoires, l'utilisation obligatoire de l'application ArriveCan et l'obligation vaccinale pour les voyageurs. L'annonce officielle sera faite lundi, selon ce qu'a confirmé une source haut placée dans le gouvernement fédéral. Cette source a souhaité conserver l'anonymat puisqu'elle n'a pas eu l'autorisation d'en parler publiquement.

Des informations en ce sens avaient déjà commencé à circuler depuis mardi, mais personne n'avait voulu confirmer. L'annonce sera ainsi faite directement par le premier ministre Justin Trudeau, affirme la source.

Il est à noter que les discussions au sujet du port du masque obligatoire dans les avions et les trains au pays après le 30 septembre sont encore d'actualité au sein du Cabinet Trudeau. Rappelons que le gouvernement Trudeau avait été critiqué pour ces mesures, puisque plusieurs provinces ont déjà levé la majorité des restrictions et des mesures sanitaires liées à la COVID-19.

L'utilisation de l'application ArriveCAN sera optionnelle à compter du 30 septembre. Il faut dire que l'application n'a pas eu le succès escompté à sa mise en place, avec de nombreuses erreurs et bogues signalés. Plusieurs voyageurs avaient aussi du mal à utiliser l'application. Le Conseil des affaires canadiennes américaines (CABC) a même demandé de simplement supprimer l'application en août dernier.


L'obligation vaccinale pour rentrer au pays avait aussi reçu des critiques de la part de certains représentants américains et plusieurs élus. Plusieurs d'entre eux ont d'ailleurs fait pression, depuis mi-août, pour faire retirer cette obligation et réduire les retards de voyage entre le Canada et les États-Unis.

Les tests aléatoires pour la COVID-19 chez les voyageurs ne sont pas sans faute non plus, puisqu'ils ont créé de nombreux délais dans les aéroports. Rappelons qu'Ottawa les avait suspendus un certain temps avant d'être remis en fonction le 19 juillet.

Le ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra, avait toutefois déclaré au comité des transports de la Chambre des communes que ce n'étaient pas les mesures gouvernementales qui causaient les retards de voyage chroniques dans les aéroports canadiens, mais que c'était plutôt dû aux impacts persistants de la pandémie.

Source : Radio-Canada
10 dernières chroniques