Tranche de vie avec Mariana Mazza

Publié le 18 janvier 2022 à 19h52
PAR MARTY
L'histoire qui suit est du rire en canne!

Pour ceux qui ne la connaissent pas beaucoup, Mariana Mazza est une personne qui n'a pas peur du ridicule et surtout avec les années elles nous a montré son côté très développé d'autodérision.

Il arrive assez régulièrement que Mariana nous partage des événements hilarants qui arrivent dans sa vie.

Cette semaine, elle a encore récidivé avec une publication sur une tranche de vie plutôt loufoque.


Voici la publication :


« Je suis assise dans mon salon, je bois mon café et regarde la neige déferler sur les arbres. Je suis en haut de pyjama et en bobettes . Mes caniches somnolent. Tout va bien.

Mon meeting zoom commence sous peu. J'attend l'appel.

Ma sonnette retentit. Mes chiens se lèvent comme si un voleur venait de s'introduire sans crier gare. Je ne vois aucun camion d'Amazon pourtant. Je n'ai pas récidivé depuis un bout me semble.

J'ouvre la porte à moitié découverte . Je vois deux petits bonhommes emmitouflés de la tête au pied, avec chacun, une pelle plus grande qu'eux. Deux petits chums du primaire. Vaillants comme pas un.

« Bonjour Madame, est-ce que vous voulez qu'on déneige votre entrée ?»

Je ne sais pas pourquoi mon cerveau est allé dans cette direction. Et pourquoi c'était ma réponse. Mais j'ai plissé les yeux pour éviter les flocons dans ma face en criant : « Scusez les boys, je suis en bobette. »

Silence.

La neige continue de tomber.

Les deux petits gars se regardent.

Je m'attends à un sourire.

Je vois le traumatisme.

C'est peut-être leur première fille en bobette qu'ils auront vu en vrai.

La Pamela Anderson cheap de St-Lambert.

Un fantasme inattendu et décevant.

Le premier vrai malaise de leur vie.

Je continue.

« Vous êtes smatt de l'offrir, mais je vais le faire, ça va me faire bouger !»

J'assiste à deux regards perdu. Deux petites personnes qui se demandent pourquoi je me confie autant.

Deux humains qui se contre calice de mes plans de journée.

J'ai comme un peu honte de me confier autant.

Je crie MERCI !!! et je ferme la porte.

Les chiens se ré-installent à côté de moi.

Je reprend ma tasse de café.

Et je vais enfiler un jogging.

- Bonne tempête la gang xxx

P.s : Je voulais dire oui, mais j'avais pas d'argent cash sur moi et pas de pantalons.

Tsé quand tes prit au dépourvu.

Inquiétez-vous pas, ils s'en sont remis la gang. Je suis pas la seule maison où y'a neigé.

- Je ne peux pas offrir des billets de mon spectacle à deux enfants de 10 ans.

- Je ne peux pas offrir de barre tendre : si y me pètent une crise d'allergie en déblayant, je vais me sentir mal.

- Je voulais pas les faire pelleter gratuitement, je me sentirai trop mal.

- Il y a beaucoup de maisons autour de chez moi. J'habite pas en campagne. Ils vont trouver preneur.

- Vous êtes beaux d'être émotifs pour ses deux petits bonhommes , mais ils sont reparti bein contents. Ils passent le temps du mieux qu'ils peuvent. Contrairement, à nous les adultes, ils ne jugent pas. Il font juste aller cogner ailleurs. Pas mal sure qu'il vont trouver quelqu'un avec un 10$ din poches.

- Très difficile de réfléchir quand t'as la noune gelée pis deux caniches qui hurlent derrière toi.

- Ok bye. Je vous aime

P.s encore : Ne vous insultez pas dans les commentaires, svp la gang. J'écris des statuts pour que le temps passe et qu'on oublie la marde qu'on vie. SVP. soyez gentils. Aimez-vous. Sinon môman va arrêter d'écrire des statuts »
, a-t-elle écrit.

Dans tous les cas, on ne peut pas nier son grand talent en écriture!

Source : Monde de stars
10 dernières chroniques
pub