Un complotiste bien connu fait faillite

Publié le 18 avril 2022 à 16h00
PAR

Après la tuerie de l'école primaire Sandy Hook de Newton, au Connecticut, qui a eu lieu en 2012, Alex Jones, un complotiste et figure connue de l'extrême droite, prétendait que le massacre n'était qu'une mise en scène élaborée par des opposants aux armes à feu.

Il faut se rappeler que ce massacre avait d'ailleurs engendré plusieurs pertes de vies humaines, dont celles de 20 enfants et six adultes.

Depuis plusieurs années déjà, le fondateur d'Infowars, Alex Jones, était poursuivi par des parents de victimes de cet horrible drame.

Selon des documents judiciaires, le complotiste de 48 ans a déclaré son site, Infowars, en faillite.


Il faut savoir qu'au cours d'une audition judiciaire en mai 2019, Jones a fini par avouer que le massacre de Sandy Hook a bien eu lieu et attribue son attitude à une « psychose » qui lui aurait fait croire que tout avait été mis en scène.

Les parents de ces victimes ont aussi demandé à M. Jones de présenter des documents comptables attestant qu'il avait gagné des millions de dollars à la suite de la diffusion de toute cette désinformation.

Finalement, trois entreprises affiliées à Alex Jones, dont Infowars, ont déposé leur faillite dimanche.

Il faut savoir maintenant que cette faillite est placée sous la protection du chapitre 11, ce qui signifie que le débiteur garde, dans la plupart des cas, le contrôle de ses opérations, mais est soumis à la surveillance du tribunal.

Source : Lapresse.ca
10 dernières chroniques
pub