Une éclosion de super-champignon mortel s'est déclarée dans un hôpital du Québec

Publié le 22 septembre 2022 à 7h50
PAR EVE DEMERS

Une enquête est en cours et une cellule de crise nationale a été déployée, car une éclosion de champignon mortel s'est déclarée à l'hôpital Pierre-Boucher à Longueuil.

C'est la première fois que le champignon, du nom de Candida auris fait une éclosion au Québec.

La plupart des employés de l'hôpital ne seraient pas au courant de cette éclosion, car selon une source en santé publique, les autorités ont demandé de rester discrets sur l'affaire.

Voici les risques de la maladie, selon Radio-Canada :


« Candida auris s'attaque aux malades hospitalisés, principalement ceux dont le système immunitaire est affaibli ou ceux subissant une chirurgie ou un traitement par intraveineuse. Une personne infectée a 30 à 60 % de risques de mourir. »

C'est le 8 septembre dernier que la présence du champignon a été suspectée sous les aisselles d'un patient de 65 ans atteint d'une pneumonie, information qui a été confirmée après des tests de laboratoire le 15 septembre.

Le 19 septembre, un deuxième cas a été confirmé. Le patient, hospitalisé aux soins intensifs, est décédé d'une autre cause.

C'est le 20 septembre dernier qu'une déclaration officielle d'éclosion a été faite et que les employés concernés ont été contactés.

Ce qui inquiète le plus, c'est qu'aucun des deux patients n'avaient voyagé à l'étranger.

Trois autres personnes sont sous investigations après avoir eu des contacts étroits avec les patients infectés.

Cependant, selon Radio-Canada « des dizaines de patients auraient été dépistés, sur plusieurs unités, car ils auraient eu un contact direct ou indirect avec les cas positifs. »

Une situation qui inquiète beaucoup les autorités car en plus d'être difficile à détecter, le champignon est résistant aux antifongiques.

De plus il est très difficile à enlever des surfaces, un hôpital de New-York a même dû remplacer des pans de plafond et de mur.

Finalement, selon Caroline Doucet, porte-parole du CISSS de la Montérégie-Est, « depuis le 8 septembre, les équipes de soins concernées ont été tenues au courant des mesures à appliquer. [...] Des informations supplémentaires sur le Candida auris ont été transmises au personnel concerné le 13 septembre. »

Source : Radio-Canada
10 dernières chroniques