Condamnation à sept mois de prison pour avoir battu sa chienne

Publié le 16 janvier 2022 à 18h05
PAR MARTY
À partir d'un signalement pour maltraitance animale fait à la SPCA de Montréal, ceux-ci ont entamé une enquête plus approfondie car plusieurs preuves images vidéos leurs avaient été fournies par quelques témoins.

Suite au constat fait par les enquêteurs de la SPCA , il y avait assez de preuves pour qu'ils fassent acheminer le dossier vers des démarches d'accusation criminelle.

Finalement, le verdict est tombé le 11 janvier, l'homme d'une vingtaine d'années qui était suspecté dans cette affaire a écopé de sept mois de prison pour avoir violemment battu sa chienne à plusieurs reprises.

En plus de cette peine, il lui est maintenant interdit de posséder un animal, d'en avoir la garde ou le contrôle, et même d'habiter un lieu où se trouve un animal, et ce, pendant une période de 15 ans.


Il s'agirait de la peine la plus lourde jamais imposée dans un cas de cruauté contre un animal au Québec.

image

Lors de l'examen à la suite de la prise en charge de l'animal par la SPCA, le Centre vétérinaire Laval l'a soigné pour un oeil crevé, pour plusieurs dents cassées et une plaie ouverte sur le crâne. L'examen a aussi répertorié de multiples fractures.

image

Maintenant guérie de ses blessures, Angie a été adoptée par une famille aimante.



Source : Ledevoir.com
10 dernières chroniques
pub