Critiques sur la crédibilité de STAT: un chirurgien de profession y répond

Publié le 24 septembre 2022 à 16h46
PAR

Deux semaines après avoir diffusé le premier épisode de la nouvelle quotidienne STAT sur ICI Radio-Canada Télé, l'équipe de production a été la cible de nombreuses critiques quant à la crédibilité du scénario de la série télé qui se passe dans le département de médecine d'urgence d'un hôpital fictif de Montréal.

Plusieurs comédiens et membres de la production ont bien tenté de faire comprendre aux internautes pourquoi de telles incohérences pouvaient se retrouver dans le scénario, mais rien n'a fait et les critiques fusent toujours.

C'est donc un chirurgien général de profession, qui agit également à titre de consultant sur la série, le Dr Hai Huynh, qui a pris la parole pour expliquer aux téléspectateurs que certaines critiques contenaient des faussetés.

Notamment, mentionne-t-il, il est vrai qu'un médecin urgentiste se déplace rarement jusqu'au bloc opératoire, mais que ce n'est tout de même pas une chose interdite.


Il explique également que l'utilisation de téléphones intelligents par les médecins sont des choses qui arrivent pour vrai dans la réalité aussi.

« Depuis de nombreuses années maintenant, je n'ai plus de Paget. On est en 2022. Les appels sont reçus sur mon téléphone cellulaire. Je l'utilise aussi pour texter ou appeler mes résidents ou mes externes pour leur communiquer mes directives. Avoir son téléphone au bloc opératoire, on le fait tous régulièrement. »

Cependant, il convient que voir un médecin résident effectuer une réduction sans sédation est critiquable, mais estime néanmoins que cela se produit pour des raisons de réalisation.

« Il faut comprendre qu'un épisode ne dure qu'une vingtaine de minutes. [...] Ça se peut que certains éléments soient enlevés de façon volontaire ou soient omis parce qu'ils n'apportent rien à l'histoire. »

Quant au fait que plusieurs disaient impossible qu'un préposé aux bénéficiaires prenne ses pauses dans la même salles d'employés que les médecins, Dr Huynh n'est pas du tout d'accord avec les internautes.

« Je suis désolé, mais c'est tout à fait possible. Moi, j'ai beaucoup d'amis préposés aux bénéficiaires, des amis infirmiers, infirmières. Quand c'est le temps des séries au hockey ou [lors des Jeux] olympiques, ce n'est pas rare qu'on se réunisse tous dans le même salon pour faire une activité. »

En conclusion des ses explications, le chirurgien explique à ceux qui ont tendance à énormément critiquer que rien au monde ne peut être parfait.

« Je veux juste que vous compreniez que la perfection, ça n'existe pas. Dans n'importe quel hôpital au Québec, il n'y a rien de parfait. Le plus important, c'est le résultat. »

Source : Showbizz.net
10 dernières chroniques