Écrasement après le décollage de la fusée Blue Origin

Publié le 12 septembre 2022 à 23h00
PAR GABRIEL LANDRY

L'entreprise a annoncé lundi que le lanceur de la fusée Blue Origin s'était écrasé très peu de temps après son décollage dans l'ouest du Texas. Heureusement, la capsule a pu se séparer du reste de la fusée à temps.

L'entreprise de Jeff Bezos a publié une vidéo qui montre la capsule activer ses moteurs d'urgences avant de s'éjecter du lanceur principal, un peu plus d'une minute après le décollage. On peut ensuite voir l'atterrissage de la capsule qui, en dépit du déploiement des parachutes, n'en reste pas moins brusque.

Le lanceur n'est pas visible sur la vidéo, mais l'entreprise a écrit qu'il était « tombé au sol ». Si le lancement avait été un succès, le lanceur aurait normalement dû normalement revenir se poser debout et en douceur. Le régulateur américain de l'aviation civile, la Federal Aviation Administration (FAA), a annoncé que tout nouveau décollage de cette fusée serait bloqué pour la durée de l'enquête. L'agence fédérale a aussi commenté que « la capsule a atterri en sécurité et le lanceur a touché le sol dans la zone dédiée aux aléas. »

C'est la première mission de l'entreprise Blue Origin qui se termine par un échec et la 23e mission depuis le lancement du programme. Toutefois, le milliardaire Jared Isaacman, qui est à la tête de missions spatiales du concurrent SpaceX, a tenu à souligner que « le système de sécurité au décollage a bien fonctionné » :


« Avec tant de lancements, de (fusées), de moteurs et de lanceurs en développement dans le secteur, un tel événement ne devrait pas étonner. »

La course à l'espace, longtemps réservé aux États, s'est toutefois ouverte à plusieurs entreprises privées aux États-Unis. Il y a entre autres SpaceX, dirigé par Elon Musk, qui travaille avec la Nasa. Nous pouvons aussi compter Virgin Galactic, qui est le principal concurrent de Blue Origin pour ce qui est du secteur des vols suborbitaux. L'entreprise est toutefois à l'arrêt depuis le vol de Richard Branson, fondateur de Virgin Galactic, en juillet 2021.

L'entreprise Blue Origin a envoyé 32 personnes dans l'espace depuis le 20 juillet 2021. C'est à ce moment que le patron de Blue Origin et fondateur d'Amazon, Jeff Bezos, avait pris part au premier vol. Les gens désireux de faire un voyage dans l'espace payent un ticket dont le prix est inconnu et ils peuvent apprécier une dizaine de minutes en apesanteur avant de revenir sur la terre ferme. Parmi ces touristes spatiaux, nous pouvons nommer William Shatner, qui a incarné le célèbre capitaine Kirk de la série Star Trek. Au début du mois d'août, c'était au tour de la première Égyptienne et du premier Portugais à faire un tour dans l'espace.


Source : TVA Nouvelles
10 dernières chroniques