La pâtissière de Jonquière subira des conséquences pour avoir ouvert son commerce malgré les mesures sanitaires

Publié le 26 avril 2022 à 17h12
PAR

Au mois de janvier dernier, alors que des mesures sanitaires étaient imposées aux restaurateurs leur interdisant d'ouvrir leur salle à manger, la pâtissière Stéphanie Hariot avait fait couler beaucoup d'encre pour ses actions. C'est que celle-ci, propriétaire de la pâtisserie « Vite des péchés », située à Jonquière, avait outrepassé les mesures mises en place par le gouvernement du Québec.

Alors que plusieurs se demandaient si Mme Hariot allait recevoir une amende pour ne pas avoir respecté les mesures, nous en savons maintenant plus. En effet, environ trois mois après les événements, le Quotidien rapporte que la commerçante devra bel et bien payer. La station de radio KYK 95,7 avance pour sa part que le montant de la contravention à payer est de 1558 $.

La propriétaire a d'ailleurs commenté la situation via la page Facebook de son entreprise en affirmant assumer son geste.




Pour rappel, lorsque les médias parlaient à la pâtissière de Jonquière en janvier dernier, celle-ci exprimait que les clients qui restaient pour consommer ses produit à l'intérieur de sa boutique étaient vaccinés et portaient le masque. Aussi, plusieurs internautes ont contribué à une campagne de sociofinancement participatif sur la plateforme GoFundMe afin d'aider à rembourser une éventuelle amende. Cependant, Mme Hariot avait fait savoir qu'elle n'était pas l'instigatrice de cette campagne de financement.

« Je n'ai donné mon autorisation à personne pour organiser des cagnottes. Je n'ai pas encore eu de ticket, mais si j'ai besoin, je vais faire un appel. »

Source : Mon Fric
10 dernières chroniques
pub