SONDAGES     VEDETTE     TELE

Présentement EN FEU


Pagaille générale lors d'un spectacle du Festival d'été de Québec


PUBLICATION
Laurence Perron
10 juillet 2024  (3h46)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS




FEQ
Crédit photo: Facebook ─ g | capture d'écran

Le 9 juillet, une situation inhabituelle s'est produite au Festival d'été de Québec. Un orage a provoqué l'évacuation des spectateurs présents sur les plaines d'Abraham, où le groupe Karkwa devait se produire.

Un message automatisé a annoncé l'évacuation, incitant de nombreux festivaliers à quitter les lieux, rapporte un article de TVA Nouvelles.
Cependant, après le passage de l'orage, les organisateurs ont décidé de rouvrir le site pour permettre à Karkwa de jouer à 22 heures. Cette décision a suscité de l'incompréhension et de la frustration parmi les festivaliers, déjà contraints de partir.
L'organisation du festival a également annoncé que les autres sites, y compris le parc de la Francophonie où le rappeur Nas devait se produire, resteraient fermés pour la soirée. Cette décision a été prise pour des raisons de sécurité, mais a causé un mécontentement général parmi les festivaliers.
Alexandre Tétreault, animateur à Rythme 102.9, a critiqué sévèrement l'organisation sur la plateforme X, soulignant l'amateurisme perçu dans la gestion de la situation. Il a exprimé son incompréhension face au revirement de l'organisation, qui a d'abord annoncé l'annulation totale des spectacles avant de confirmer celui de Karkwa:
« Niveau programmation et installations, le #FEQ est de classe mondiale, mais en fait d'organisation, ils font trop souvent preuve d'amateurisme.

Comment peux-tu renvoyer tes festivaliers à la maison en disant que tout est annulé, puis annoncer maintenir le spectacle?

Ça fait dur », a-t-il écrit sur son compte X (anciennement Twitter)

Le Festival d'été de Québec a confirmé la réouverture partielle sur sa page Facebook, expliquant les raisons météorologiques derrière l'évacuation initiale et annonçant que le spectacle de Karkwa serait exceptionnellement gratuit.
« MÉTÉO |

En raison des conditions météorologiques, nous avons dû évacuer nos sites pour des raisons de sécurité.

Nous surveillons la situation de près et pour le moment nous vous annonçons que le spectacle de Karkwa aura lieu comme prévu à 22h. Exceptionnellement, gratuit pour tous·tes

Cependant, le parc de la Francophonie, place D'Youville et place de l'Assemblée-Nationale resteront fermés pour la soirée.

Merci de votre compréhension et on se voit sur les Plaines pour Karkwa! 🥳 », a écrit le responsable de la page Facebook du festival.


Cette annonce a été mal accueillie par plusieurs festivaliers, qui ont exprimé leur frustration dans les commentaires.
Parmi les commentaires, certains ont critiqué la gestion de la communication, suggérant d'améliorer l'information sur les réseaux sociaux pour éviter de telles confusions à l'avenir.
D'autres ont rappelé des incidents similaires par le passé, remettant en question la crédibilité des organisateurs. Certains festivaliers ont exprimé leur frustration d'avoir déjà quitté les lieux ou d'être en route pour la navette lorsque l'annonce de la reprise a été faite, trouvant la situation ridicule.
Des questions ont été soulevées sur la décision de maintenir le spectacle de Karkwa tout en annulant celui de Nas, ajoutant à l'incompréhension générale.
Des critiques ont également été adressées à l'organisation pour la lenteur de l'annonce sur les réseaux sociaux, par rapport aux médias traditionnels, et des suggestions ont été faites pour revoir les protocoles de communication en cas de fermeture de site.
Source: Facebook
@festivaldetedequebec | FEQ ─ Festival d'été de Québec
Source: X (Twitter)
@alextetreault_ | Alexandre Tétreault
SONDAGE
10 JUILLET   |   272 RÉPONSES
Pagaille générale lors d'un spectacle du Festival d'été de Québec

Étiez-vous présent lors de l'évacuation organisée par le FEQ?

Oui103.7 %
Non24489.7 %
Moi non, mais des proches oui186.6 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques

DERNIEREHEUREQC.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS