Un homme décède après s'être fait piquer par une tique

Publié le 22 avril 2022 à 16h13
PAR

Selon les autorités sanitaires, un homme résident du Maine est mort d'une infection cérébrale rare qu'il a contractée après avoir été piqué par une tique.

Le centre de contrôle et de prévention des maladies du Maine (Maine CDC) a signalé le décès de l'homme, évitant toutefois de révéler son identité, ce mercredi, notant au passage que le virus Powassan était la cause du décès.

Ce virus cérébral rare est très dangereux et il n'existe aucun remède, aucun vaccin et aucun traitement antiviral connu. Cependant, il faut savoir qu'à partir des années 2010, cette maladie sera considérée comme « émergente » en Amérique du Nord.

Nirav D. Shah, le directeur du CDC du Maine a déclaré ceci :


« Les tiques sont actives et cherchent un hôte à piquer en ce moment. J'invite les habitants et les visiteurs du Maine à prendre des mesures pour éviter les piqûres de tiques. »

Le virus se transmet de l'animal à l'homme généralement par une piqûre de tique ou une morsure de marmotte.

Il porte le nom de la ville où il a été découvert, Powassan, en Ontario, où il a été découvert chez un jeune garçon en 1958.

Une personne ressent souvent les symptômes du virus entre une semaine et un mois après la piqûre de tique.

L'homme du Maine aurait souffert de graves symptômes neurologiques à la suite de son infection, l'un des symptômes normaux du virus.

Il recevait un traitement pour son infection dans un hôpital lorsqu'il est décédé.

Les autres symptômes courants du virus sont la fièvre, les maux de tête, les vomissements, la faiblesse, la confusion, les crises ou les pertes de mémoire.

Il est cependant à noter que la majorité des personnes infectées par le virus sont asymptomatiques.

Les cas du virus Powassan sont extrêmement rares, selon le CDC du Maine, avec seulement 25 cas signalés dans le pays annuellement.

Dans le Maine, 14 cas ont été signalés au cours des 12 dernières années, bien que la prévalence des infections asymptomatiques signifie que ce chiffre est probablement sous-estimé.

Si vous allez dans ce secteur, soyez vigilants!

image

Source : Dailymail.co.uk
10 dernières chroniques
pub